Test de l’appareil photo hybride Panasonic GX1

Dévoilé en novembre dernier, le Panasonic Lumix GX1 est le premier appareil de la nouvelle série hybride GX de Panasonic. Alors que la série GF, qui avait su séduire les utilisateurs experts avec le GF1, s’adresse dorénavant clairement à un public plus amateur avec le GF2 puis le GF3, la gamme GX se veut la nouvelle référence des hybrides micro 4/3 pour une utilisation avancée. Alors, le Panasonic GX1 est-il enfin le digne successeur du Panasonic GF1 ?

Tout d’abord quelques précisions sur ce test pour être clair sur les conditions de sa réalisation. J’ai eu en prêt de la part de Panasonic France un GX1 pendant quasiment une quinzaine de jours. Je l’ai utilisé de façon tout à fait classique par rapport à mes habitudes (en balade, en sorties familiales, entre amis, etc…). Ce test est donc le résultat de mes impressions et de mon utilisation dans ce cadre. Et il va sans dire que même si le GX1 m’a été prêté directement par Panasonic et que je les en remercie, je ne suis en rien lié à la marque et réalise ce test en toute indépendance et transparence.

Présentation du Panasonic GX1

Le Panasonic GX1 existe en deux versions sur le marché français, une version noire et une version argent. Plusieurs kits sont disponibles : boîtier nu (DMC-GX1EF), avec le 14-42mm classique (kit DMC-GX1K) ou avec l’objectif 14-42mm X ( DMC-GX1X).

C’est ce dernier kit que j’ai eu l’occasion de tester. J’en profite donc pour vous faire une présentation rapide de l’objectif 14-42mm X en fin d’article.

Le kit Panasonic GX1 + PowerZoom 14-42mm est officiellement disponible au prix de 799 €. Mais pour trouver les meilleurs prix actuels, n’hésitez pas à utiliser le comparateur de prix du site ou les offres ci-dessous.



Pour qui le Panasonic GX1 ?

A la lecture des premières phrases de la présentation du Panasonic GX1 sur le site de la marque, le positionnement et le public ciblé par ce nouvel hybride ne souffrent aucun doute : « Amoureux de la photo ? Envie de prendre des images de très haute qualité sans vous embarrasser d’un appareil reflex lourd et encombrant ? » . Le Panasonic GX1, comme déjà mentionné en introduction, s’adresse en priorité aux utilisateurs experts.

Beaucoup voient ainsi en lui le successeur tant attendu du Panasonic GF1. En effet, Panasonic a totalement repensé sa gamme hybride depuis la sortie du Panasonic GF2, et encore plus du GF3. La gamme GF vise les amateurs cherchant à monter en gamme depuis le compact, la gamme G se positionne à mi-chemin entre l’utilisation amateur et experte et vise ceux recherchant un appareil à viseur intégré, et la gamme GH se destine aux utilisateurs experts qui s’intéressent de près à la vidéo.

La gamme GX cherche donc à combler un manque en proposant un appareil plus compact qu’un G3 ou un GH2 tout en disposant d’une ergonomie et de performances à même de répondre aux exigences d’utilisateurs avancés.

Les caractéristiques du Panasonic GX1

Comme d’habitude pas de trop long discours ici. Pour connaître les caractéristiques du Panasonic GX1, rendez-vous sur la fiche dédiée dans le comparateur hybride, dans laquelle vous trouverez en plus la fiche produit détaillée et le manuel d’utilisation pour tout savoir du GX1. Je vais simplement revenir sur les quelques nouveautés qui m’ont semblé intéressantes.

Mais parler de nouveautés est peut être un bien grand mot. En effet, au niveau technique le Panasonic GX1 m’apparaît plus comme une synthèse des derniers développements réalisés par la marque. Le capteur 16Mpx est le capteur inauguré sur le Panasonic G3, et dont il hérite des caractéristiques (et donc a priori des performances). L’écran tactile 3″ et 460 000 points n’a pas évolué depuis plusieurs générations d’appareils que ce soit sur la taille, la définition ou l’aspect tactile de l’écran. De même la vidéo offre les mêmes modes et les même possibilités et limitations que les précédents appareils (Panasonic GF2, Panasonic G3 ou Panasonic GF3), à l’exception du remplacement du mode Motion JPEG par le format MP4.

Les seules réelles nouveautés techniques sont à chercher d’une part du côté de l’autofocus qui est encore une fois annoncé ultra-rapide avec une mise au point en 0,09s (avec l’objectif PowerZoom X 14-42mm), et d’autre part sur la limite de sensibilité portée à 12800 ISO.

On le voit la nouveauté n’est pas véritablement du côté technique. Non, pour moi la véritable nouveauté du Panasonic GX1 est son design et son ergonomie qui, tout en intégrant les derniers développements techniques de la marque, vise à répondre aux exigences d’utilisateurs experts

Design et ergonomie du Panasonic GX1

Panasonic GX1  

Le Panasonic GX1 adopte un style sobre et compact. Pas de fioritures, manque d’originalité peut-être diront certains, mais le tout procure une sensation de solidité et un niveau de finition agréable qui inspire confiance. La prise en main est aisée, facilitée par le grip caoutchouté dont est doté le GX1. Ce grip peut sembler un détail mais c’est un ajout qui améliore véritablement la prise en main par rapport à d’autres appareils.

Niveau taille le GX1 est très similaire au Panasonic GF2. La comparaison ci-dessous est issue du site camerasize.com, et je vous invite à vous y rendre pour le comparer à d’autres appareils.

Equipé du zoom 14-42mm X, l’ensemble forme un outil assez compact, certes pas suffisamment compact pour une poche de jean ou de pantalon, mais j’ai pu le glisser dans une poche de manteau sans trop de souci. L’idéal pour la compacité serait d’utiliser le GX1 avec le pancake 14mm, mais on perd en versatilité ce que l’on gagne en taille !

 

De face on retrouve le grip caoutchouté et le bouton de déblocage de l’objectif sur la gauche de l’appareil.

C’est au dos de l’appareil que l’on va trouver les véritables spécificités du Panasonic GX1.

On trouve donc tout d’abord l’écran qui n’enregistre aucune évolution. C’est le même que sur le Panasonic G3 sorti il y presque un an. De taille 3″ et de définition 460 000 points, il est tactile, et tout comme sur le Panasonic G3 il permet de faire la mise au point sur l’intégralité de sa surface. Le déclenchement est également possible par une simple pression du doigt. Même si dans la pratique l’écran est plutôt satisfaisant, il serait temps de le faire évoluer un peu notamment au niveau de la définition, quand on voit ce que peut proposer la concurrence. Je regrette aussi que cet écran ne soit pas orientable, c’est un élément qui apporte un vrai plus à l’utilisation et qui m’est quasi indispensable à titre personnel (d’autant plus en l’absence de viseur).

Passons maintenant aux différents boutons présents au dos du GX1, de gauche à droite :

  • En haut à gauche se trouve le bouton actionnant l’ouverture du flash intégré. Plutôt pratique ce flash est monté sur un support « en accordéon » et peut être orienté soit directement sur le sujet soit vers le haut pour un éclairage indirect plus doux. C’est très pratique dans pas mal de situations !
  • On trouve ensuite le bouton permettant d’accéder au mode lecture.
  • A côté de celui-ci se trouve le bouton AF/AE lock-Fn2 : par défaut ce bouton permet de bloquer au choix l’exposition de la scène, la mise au point ou les deux (comportement à définir dans les menus de l’appareil). Mais il peut aussi être personnalisé par l’utilisateur pour se voir assigner une autre fonction de raccourci vers un réglage donné.
  • En haut à droite se situe la molette cliquable, utilisée essentiellement pour modifier les paramètres de prise de vue comme l’ouverture ou la vitesse, mais aussi la correction d’exposition.
C’est à droite de l’écran qu’est réunie la majorité des boutons de réglages :

  • Quatre touches encadrent le trèfle central :
    • Un bouton Fn1 personnalisable
    • Le bouton Disp. (display), qui permet de gérer la quantité d’information qui s’affiche sur l’écran.
    • Le bouton Q Menu / poubelle : en mode de prise de vue c’est le Q Menu (quick menu) qui est actif, et qui permet l’affichage d’un menu rapide donnant accès aux principales fonctions de l’appareil ; en mode lecture c’est la touche qui permet de supprimer une photo.
    • La touche AF/MF, qui comme son nom l’indique permet de choisir le mode de mise au point (type d’autofocus, ou focus manuel).
  • Entre ces quatre touches se trouve un trèfle donnant un accès direct aux réglages suivants :
    • Au centre : Menu / Set accès au menu général de l’appareil.
    • En haut : ISO, pour accéder au réglage de la sensibilité ISO
    • A droite : WB, qui ouvre le menu de réglage de la balance des blancs
    • En bas : accès au mode rafale / retardateur
    • A gauche : bouton donnant accès à la définition de la zone de mise au point.
Comme vous le voyez, le Panasonic GX1 offre une large gamme d’accès directs aux principaux réglages.

Mais ce n’est pas tout !

En effet, il est également possible de paramétrer quatre autres raccourcis sur la droite de l’écran tactile pour accéder directement à certains réglages. Une barre rétractable sur la droite de l’écran se déplie d’une pression, et une autre pression la fait se rétracter.

Bref, entre les boutons physiques et les raccourcis tactiles, ce ne sont pas moins de 10 accès directs (dont 6 sont personnalisables) qui sont proposés sur le Panasonic GX1.

Cette multitude de possibilités ne m’a pas semblé complexifier l’utilisation du GX1. Une fois paramétré à sa sauce, on prend vite ses repères, et il est même rare de devoir retourner dans le menu général pour la plupart des manipulations.

D’ailleurs au niveau ergonomie générale, le Panasonic GX1 s’est révélé très agréable à utiliser. Il tient bien en main grâce à son grip et les opérations se réalisent facilement et rapidement, du moins pour ce qui concerne mon utilisation.

  

Peu à dire sur les tranches de l’appareil, si ce n’est que les prises HDMI, USB 2.0 et AV se trouvent sur la droite de l’appareil.

 

Sur le dessus du Panasonic GX1, on retrouve de gauche à droite :

  • la trappe du flash intégré
  • une griffe porte-accessoire, pour utiliser le viseur électronique optionnel par exemple
  • le micro stéréo
  • la molette de sélection des modes, et la touche de mise en marche
  • les déclencheurs photo et vidéo
  • la touche d’activation du mode intelligent iA (qui permet de laisser l’appareil gérer seul les paramètres de prise de vue) : notez que l’on peut paramétrer cette touche pour l’activer soit d’une pression courte, soit d’une pression longue, ce qui peut permettre d’éviter de l’activer par inadvertance.

Sous le GX1, la trappe pour la batterie est aussi utilisée pour l’emplacement de la carte SD. Je préfère toujours un emplacement dédié sur le côté comme sur le GH2, mais bon c’est un système qui a tendance à se généraliser sur les hybrides, sans doute pour une question d’espace.

Pour terminer cette présentation du Panasonic GX1, voici deux photos avec d’une part l’Olympus 45mm f/1.8 et d’autre part le zoom 14-45mm (à peu près équivalent en taille au 14-42mm normal du kit), pour vous faire une idée du look et de l’encombrement avec ce type d’objectif.

  

Le Panasonic Lumix GX1 côté photo

Performances

Je n’ai absolument pas réalisé de mesure particulière pour évaluer la réactivité de l’appareil, mais en 15 jours d’utilisation je n’ai jamais eu l’impression de pester contre sa durée d’allumage, ni contre sa réactivité. Il existe parfois un temps de latence à l’enregistrement des images lors de prises de vue rapprochées, mais rien qui m’a semblé gênant. Pour info j’utilisais une carte SD class 10 et j’enregistrais les images en JPEG + RAW pour les besoins du test.

Concernant la mise au point, pas de mesure précise, mais un ressenti positif sur la vitesse de mise au point. A noter qu’elle variera un peu selon l’objectif utilisé : elle est beaucoup plus rapide avec le 14-42 X ou l’Olympus 45mm qu’avec le pancake 20mm par exemple. Comme on en a pris l’habitude depuis un moment, cette mise au point tout comme le déclenchement peuvent être réalisés via l’écran tactile en pointant simplement la zone sur laquelle vous souhaitez faire le point.

Gestion du bruit du Panasonic GX1

Au niveau de la gestion du bruit, je vous laisse juger avec les exemples ci-dessous (oui la scène de test est passionnante je sais !), réalisés juste à la lumière du jour sans autre source lumineuse. Ce sont des JPEG issus directement du GX1. Pour ceux qui veulent juger sur les RAW, vous pouvez télécharger les fichiers RAW directement par ici (Panasonic GX1_bruit_RAW.zip – 129 Mo).

Personnellement, ça me semble bien propre en JPEG jusqu’à 1600 ISO. Même le 3200 ISO n’est pas trop mal. Ça se dégrade plus nettement à partir de 6400 ISO. Une plutôt belle performance niveau gestion du bruit donc pour le Panasonic GX1.

160 ISO 200 ISO 400 ISO
800 ISO 1600 ISO 3200 ISO
6400 ISO 12800 ISO

Les styles d’images du Panasonic GX1

Le Panasonic GX1 offre la possibilité d’appliquer directement à la prise de vue des styles d’images prédéfinis. Ils sont ajustables sur les critères de contraste, saturation, netteté et réduction du bruit sur une échelle de -2 à +2.

Voici le rendu de ces styles d’images en photos :

Standard Eclatant Monochrome
Naturel Paysage Portrait

Le GX1 offre en plus la possibilité d’appliquer ce que Panasonic nomme des modes créatifs. Ils sont au nombre de 8 et contrairement aux styles d’image ils ne sont pas paramétrables (à l’exception du mode miniature sur lequel vous pouvez décider de l’endroit où l’effet va s’appliquer).

Clair-obscur Dynamique élevée Effet jouet
Effet miniature Expressif Rétro
Sépia Tons clairs

A noter que tant les styles d’images que les effets créatifs sont utilisables en mode vidéo.

Exemples de photos réalisées avec le Panasonic GX1

Pour finir cette partie photo, voici quelques exemples de photos réalisées avec le Panasonic GX1. Ce sont des JPEG issus directement de l’appareil. Vous pouvez télécharger les versions RAW de ces photos par ici (Panasonic GX1_test_RAW.zip – 190 Mo) pour ceux que ça intéresse.

  

  

 

  

Le Panasonic GX1 côté vidéo

Sur le plan de la vidéo pas grand-chose de nouveau !

En réalité, on retrouve exactement les mêmes fonctionnalités que sur … le Panasonic GF2. A l’exception de la possibilité de filmer en format MP4, qui vient remplacer le  Motion JPEG.

Vous pourrez donc utiliser les modes suivants sur le GX1 :

  • un mode AVCHD Full HD 1920×1080 50i jusqu’à 17Mbps (mode FSH)
  • un mode AVCHD HD 1280×720 50p jusqu’à 17Mbps (mode SH)
  • un mode MP4 1920×1080 25p jusqu’à 20Mbps (mode FSH)
  • un mode MP4 1280×720 25p jusqu’à 10Mbps
  • un mode MP4 640×480 25p
A noter que comme sur le GF2, comme sur le G3, le capteur enregistre en fait du 25p que ce soir pour le mode AVCHD 1080 ou 720. Pas de vrai 50p donc pour le GX1 …

Les fonctionnalités en vidéo

On retrouve ici les mêmes possibilités que sur le Panasonic GF2 ou le Panasonic G3 :

  • la mise au point en continu pendant que vous filmez (mais aussi bien sûr le choix de le désactiver et de passer en autofocus à la demande par pression du déclencheur à mi-course, ou en focus manuel)
  • une fonction réduction du scintillement : il s’agit ici en fait de déterminer la vitesse d’obturation de l’appareil en mode vidéo pour réduire les effets de scintillement. Quatre vitesses sont proposées : 1/50, 1/60, 1/100 et 1/120.
  • la fonction « Convertisseur Tele Extra » : cette fonction découverte sur le GH2 (le fameux mode « crop ») est présente également sur le GX1 (voir le test du GF2 pour plus d’explication sur cette fonction très intéressante !)
  • pas de contrôle manuel de l’exposition au-delà de la fonction de réduction du scintillement qui revient à fixer la vitesse d’obturation en vidéo (donc pas de choix des ISO ni de l’ouverture en vidéo).
  • un enregistrement du son en stéréo.

Des exemples de vidéos

Voici quelques exemples de vidéos réalisées avec le GX1 dans les différents modes disponibles :

Comme évoqué dans la partie photo, les styles d’image mais aussi les effets créatifs sont utilisables en vidéo. A noter que le mode miniature utilisé en vidéo produit directement une vidéo accélérée pour obtenir un effet tilt-shift.

Voici un exemple de vidéo avec l’effet créatif jouet :

Et enfin, un dernier exemple vidéo pour vous permettre d’apprécier la mise au point automatique du GX1 équipé de l’objectif 14-42mm X :

Globalement donc pour l’aspect vidéo, le Panasonic GX1 n’apporte pas grand-chose de neuf. Pas que les séquences obtenues soient de mauvaise qualité, au contraire le rendu est même plutôt bon dans des conditions normales de prise de vue, mais un Panasonic GF2 offre la même chose, et même plus depuis qu’il est possible de hacker son firmware !

De plus en termes d’ergonomie, l’absence d’écran orientable est une véritable lacune pour la vidéo, lacune à laquelle s’ajoute l’absence de viseur intégré lui aussi bien utile pour filmer à main levée.

Enfin pour les utilisateurs vidéo plus avancés, l’absence de contrôle manuel sur les paramètres d’exposition sera rédhibitoire.

J’avoue que j’en attendais un peu plus à ce niveau de la part de Panasonic (AVCHD 2.0 avec son 1080p50 par exemple …), mais il semblerait que la vidéo avancée chez Panasonic soit dévolue à la gamme GH, point barre.

Bref vous l’aurez compris, vous n’achèterez pas le Panasonic GX1 spécifiquement pour ses capacités en vidéo !

L’objectif PowerZoom 14 – 42 mm f/3.5 – 5.6

Quelques mots sur l’objectif PowerZoom 14-42mm que j’ai pu utiliser avec le Panasonic GX1.

Premier constat : en effet il est super compact, quasiment de la même taille que le pancake 20mm ! Tout ça en intégrant un zoom x3, belle performance. Offrant un peu plus de versatilité qu’un objectif fixe, il a bien répondu à mes attentes en termes de réactivité pour un bon rendu.

L’objectif PowerZoom 14-42mm en photos

  

L’utilisation du zoom électrique

Le zoom électrique est l’originalité de cet objectif très compact. Le bouton de zoom tombe assez naturellement sous le doigt, et offre un bon confort d’utilisation.

Sachez que vous pouvez paramétrer d’une part la vitesse de zoom (trois niveaux de vitesses, paramétrables différemment pour la photo et pour la vidéo), et d’autre part la façon dont zoome l’objectif (par palier de focale ou sur toute la longueur du zoom). On peut aussi décider s’il se cale à l’allumage directement à la dernière focale utilisée ou pas.

Tout ça confère à cet objectif un confort d’utilisation très intéressant.

En revanche, je n’ai pas du tout été fan de la commande de mise au point manuelle, qui pour le coup m’a semblé moins intuitive qu’une bague.

 

Conclusion

Le Panasonic GX1 se révèle donc à mes yeux un très bon appareil photo hybride qui devrait séduire pas mal d’utilisateurs experts. Il s’affirme donc bien comme le réel successeur du Panasonic GF1

Une bonne qualité de photo alliée à une ergonomie très agréable et personnalisable, le tout dans un boîtier qui conserve des proportions très raisonnables, le cocktail est réussi niveau utilisation photo !

En revanche, pour ce qui concerne l’utilisation vidéo le constat est moins positif : peu de nouveautés, une ergonomie peu adaptée à la vidéo (pas d’écran orientable), pas d’action possible sur le réglage de l’exposition en vidéo … Au niveau vidéo, le GX1 répondra aux attentes de ceux qui souhaitent simplement un appareil produisant de belles séquences en tout automatique, mais pas ceux qui recherchent davantage. Un appareil photo expert donc, mais pas un appareil vidéo expert !

Si vous recherchez un appareil hybride compact, disposant d’une bonne finition, d’une ergonomie experte et très personnalisable, pour une utilisation essentiellement photo, le Panasonic GX1 devrait sans problème vous séduire !

  • Elo et Matt The Miam Factory

    Merci pour ce très bon test.
    Juste une petite question, au sujet du zoom de l’objectif X. Est-il réellement « fluide » ? On sent dans ta vidéo de test que le zoom saccade quelque peu. Sur quelle vitesse le zoom était-il réglé ?
    En fait, je suis assez intéressé par ce type d’objectif pour mon GH1 :)
    D’avance merci !

    • emeric

      A l’utilisation le zoom m’a paru fluide oui. Les saccades sont davantage liées à ma main qui fait trembler l’appareil.
      En revanche je ne me souviens plus précisément de la vitesse de zoom utilisé pour cette séquence. 

  • Blazouf

    Excellent test ! 
    Je le possède depuis 2 mois et c’est le digne successeur du GF1 ! Le 45mm Olympus est également une merveille avec ! 
    Quelques portraits réalisé avec ici : http://www.flickr.com/photos/blazouf/tags/gx1/

    • emeric

      Merci !
      Je valide pour le 45mm Olympus, il est terrible.
      Et merci pour le lien vers ces très beaux portraits au GX1 !

  • Oui bravo pour ce test. 
    A noter qu’en passant en mode iA+ en video il est possible de définir une ouverture en jouant sur le slider de qui gère le diaph + la reduction de scintillement, on a un minimum pour paramétrer le mode video, c’est toujours mieux que rien ;)

    • emeric

      Merci pour l’info Fabrys.

      Sinon, si on accepte de perdre l’AF et de tout gérer en manuel, faut utiliser des objectifs avec bague de diaph sur l’objectif, genre Canon FD ou autre ! Il restera plus que les ISO en auto :)

      • Oui tout à fait, c’est d’ailleurs le plus simple à faire en video,(j’utilise un vieux petit « pancake » 50mm nikkor) tant pis pour l’AF que je ne trouve toujours pas convaincant, alors pour moi ça reste mise au point manuel :)

  • emeric

    Bonjour,
    Pour la vidéo expert le top c’est le Panasonic GH2, sans problème ! Qualité d’image, réglages possibles, ergonomie, c’est ce qui se fait de mieux pour moi niveau hybride pour de la vidéo.

  • Pingback: Micro Four Thirds Camera Blog – A new review on Panasonic Lumix DMC-GX1 - Micro Four Thirds Camera Blog()

  • Pingback: Panasonic dévoile l'appareil photo hybride Panasonic Lumix GF5 -()

  • Pingback: Comparatifs et tests compacts à objectifs interchangeables | bonplanphoto()

  • Pingback: Test de l'appareil photo hybride Panasonic Lumix GF5 -()

  • Gespa

    Bonjour, je possède ce GX1 avec le 14/45, il remplace un GF1 qui m’a lâché !
    bien que la monté en iso soit meilleur, je ne retrouve pas le piqué que j’avais avant avec le GF1 !!!
    je suis donc surpris de la qualité de vos images (netteté) avec le 14/42 !!! (je parle des jpeg….)
    qu’avez vous appliqué comme correction ? ou avez-vous laissé le boitier en mode d’origine ?
    j’ai fait des dizaines d’essais avec diverses corrections, pas mieux :(
    sur le forum dédié lumix, un forumeur a constaté le même problème….
    mais comme il fait des RAW, c’est moins grave !
    perso. je fais un max. de jpeg :(
    Merci de vos retours.
    Cdt

    • emeric

      Bonjour,

      Pour être honnête je ne me souviens plus parfaitement des réglages faits sur l’appareil lors de ce test … De mémoire toutes les photos sont en mode d’image standard sans modification du contraste ou de la netteté, et avec les « assistants » type iResolution ou autre désactivés. Et ce sont comme indiqué en effet des JPEG issus directement de l’appareil.

      Du coup je ne sais pas trop quoi vous donner comme piste d’investigation à votre problème ! :-/

      • Gespa

        Bonjour,
        Merci de votre réponse,
        je viens de refaire des essais, iResolution, donne un meilleur résultat (netteté) que le mode netteté activé +2 ! je vais donc m’en tenir là…
        mais le GF1 était meilleur à ce niveau :)
        Cdt

        Subject: Re: New comment posted on Test de l’ appareil photo hybride Panasonic GX1