Panasonic Lumix GX8 – Test terrain

Suite à l’annonce du Panasonic Lumix GX8 la semaine dernière, j’ai eu l’occasion de prendre en main ce nouvel hybride durant quelques heures. Pas suffisamment pour vous livrer un test complet , mais suffisamment pour vous faire part de premières impressions sur ce Panasonic Lumix GX8.

C’est à Lisbonne, merveilleux terrain de jeu photographique, que Panasonic avait décidé de nous faire découvrir le Panasonic Lumix GX8, nouvel étendard de sa gamme hybride pour photographes experts. Cette prise en main terrain a été l’occasion de tester l’appareil en conditions de reportage photo. Pas de test technique type montée en ISO ou autre dans cet article donc, ni de test de la partie vidéo. Ces aspects seront traités ultérieurement lors d’un test plus poussé du Panasonic Lumix GX8.

De plus, les exemplaires testés n’étaient pas des versions prêtes à être commercialisées, et le firmware présent n’était pas lui non plus définitif. Par exemple la molette de compensation d’exposition fonctionnait à l’envers, et plusieurs appareils ont souffert de quelques bugs lors de la prise en main. Cela dit le mien a parfaitement fonctionné toute la journée, et les résultats obtenus avec ces Panasonic Lumix GX8 devraient être très proches de ceux des appareils finaux.

Pour une présentation complète des caractéristiques du Panasonic Lumix GX8, je vous invite à consulter l’article de présentation que j’ai rédigé lors de son annonce.

Prise en main et ergonomie du Panasonic Lumix GX8

La première chose qui frappe avec le Panasonic Lumix GX8 par rapport à son prédécesseur, c’est qu’il est nettement plus gros et lourd que le GX7. Cet aspect sera plus ou moins apprécié, mais personnellement je trouve que la prise en main en est améliorée. La poignée de préhension est assez large, et le revêtement type cuir offre une bonne adhérence. Avec un objectif Panasonic 12-35mm f/2.8 ou avec le 14-140 mm f/3.5-5.6, l’ensemble est bien équilibré.

La finition est très bonne : le boîtier est en alliage de magnésium, le revêtement type cuir jusque sur le dos de l’écran est du plus bel effet, et tous les boutons et molettes répondent fermement aux sollicitations.

Concernant justement les boutons et molettes présents sur le Panasonic Lumix GX8, Panasonic fait la part belle aux possibilités de personnalisation.

Tout d’abord, vous disposez de 3 boutons « Fn » auxquels vous pouvez attribuer les raccourcis vers les réglages de votre choix. Ensuite, les deux molettes peuvent également se voir attribuer le paramétrage des réglages que vous souhaitez. En plus, le bouton présent sur la molette supérieure permet de modifier les paramètres accessibles via ces deux molettes (la définition des paramètres accessibles se faisant en amont via les menus). Et enfin, les boutons de lecture, de suppression et d’activation / extinction du viseur sont également paramétrables !

Si on ajoute à ça la fonction Quick Menu toujours présente, et 5 raccourcis paramétrables disponibles via l’écran tactile, la grande majorité des fonctions seront quasi-immédiatement accessibles sans passer par les menus. Le revers de la médaille étant qu’il faudra passer du temps à paramétrer le Panasonic Lumix GX8, puis à en maîtriser toutes les arcanes.

A l’utilisation, le seul reproche ergonomique que je formulerais à l’encontre du Panasonic Lumix GX8, est une légère difficulté à utiliser la molette supérieure qui pourrait être un peu plus affleurante vers l’arrière pour la trouver plus facilement. Mais hormis ce point de détail, je me suis senti rapidement à l’aise dans la manipulation du Panasonic Lumix GX8.

Le Panasonic Lumix GX8 est équipé d’un écran OLED 1 4440 millions de points, orientable sur rotule latérale et tactile. Le viseur électronique est un viseur OLED de 2 360 millions de points, un grossissement de 1,54x (0,77x en équivalent 24×36), avec détecteur oculaire et un dégagement accru de 21mm. A noter que tout comme sur le Panasonic Lumix GX7, ce viseur est inclinable à 90°.

La lisibilité de l’écran est bonne, et la réactivité de la dalle tactile également. Le viseur est sans doute le plus abouti de gamme hybride de Panasonic, et procure une impression de clarté et un large champ de vision très agréable.

La réactivité du Panasonic Lumix GX8 est très bonne, la mise au point est rapide, que ce soit avec le 14-140 mm ou le 42.5 f/1.2 que j’ai beaucoup utilisé lors de cet essai.

L’une des grandes nouveautés mise en avant par Panasonic sur son Panasonic Lumix GX8 est le nouveau système de double stabilisation capteur / objectif.

Cette double stabilisation est constituée d’une stabilisation sur 4 axes au niveau du capteur, couplée à la stabilisation sur deux axes de l’objectif. Bien évidemment cette double stabilisation n’est effective que lors de l’utilisation d’objectifs stabilisés de la gamme Panasonic. Avec des optiques non-stabilisées on ne conservera que la stabilisation 4 axes du capteur.

Vu le contexte des prises de vue, en pleine journée et par temps ensoleillé, je n’ai pas pu juger d’un véritable gain apporter par cette nouvelle technologie en photo.

Et pour ce qui concerne la vidéo, les choses ne sont pas encore très claires sur l’utilisation de cette technologie de stabilisation … J’avais eu l’information que cette double stabilisation serait effective en vidéo mais uniquement dans les modes d’enregistrement Full HD. Pas de stabilisation au niveau du capteur en mode vidéo 4K UHD, où seule la stabilisation au niveau de l’objectif sera effective. Mais même en mode Full HD il semblerait qu’une autre technologie de stabilisation du capteur soit utilisée. Bref à tirer au clair prochainement !

Un dernier point à noter suite à cette prise en main de quelques heures, la batterie ne semble pas des plus endurantes. J’en suis venu à bout après une après-midi d’utilisation (+/- 4h donc) en ne faisant quasiment pas de vidéo, en utilisant majoritairement le viseur, et en éteignant l’appareil entre chaque séance de prise de vue.

Exemples photos réalisées avec le Panasonic Lumix GX8

Pour vous donner un aperçu des images issues du Panasonic Lumix GX8, voici quelques exemples de photos prises avec l’appareil. Ce sont des JPEG issus de RAW traités sous Lightroom. La photo originale est accessible en JPEG et en en RAW via les liens sous les photos.

Panasonic Lumix GX8_17
JPEG RAW JPEG RAW
 Panasonic Lumix GX8_15  Panasonic Lumix GX8_14
JPEG RAW JPEG RAW
 Panasonic Lumix GX8_13  Panasonic Lumix GX8_11
 JPEG RAW   JPEG RAW
 Panasonic Lumix GX8_10  Panasonic Lumix GX8_09
  JPEG RAW   JPEG RAW
 Panasonic Lumix GX8_06
 Panasonic Lumix GX8_01
  JPEG RAW   JPEG RAW

En complément voici une photo réalisée avec le mode panorama du Panasonic Lumix GX8 :

Panasonic Lumix GX8_08
 JPEG

Et pour finir, des photos réalisées en mode Photo 4K (plus d’information sur ce mode dans cet article) :

Panasonic Lumix GX8_Photo4K_01_min Panasonic Lumix GX8_Photo4K_02_min

 

Premières impressions sur le Panasonic Lumix GX8

Le Panasonic Lumix GX8 est un superbe appareil hybride. La finition est excellente, le prise en main également. Il est agréable à utiliser, réactif , personnalisable à loisir pour s’adapter aux usages de chacun, et offre un bon confort de visée grâce à son large viseur et son écran orientable. Et surtout, point crucial, il délivre des images de haut niveau.

Les seuls reproches que j’aurais à lui faire sont sa batterie à la durée de vie trop faible à mon goût, l’absence de flash intégré ou de flash externe fourni avec l’appareil, et l’absence de prise casque, qui aurait pu en faire un ensemble complet pour de la réalisation vidéo type reportage terrain.

Mais nonobstant ces détails, le Panasonic Lumix GX8 est un superbe outil photographique performant et très agréable à utiliser ! J’espère pouvoir vous en proposer un test rapidement en complément de cette prise en main terrain.

  • Bonjour Emeric. C’est amusant, mais tes photos ont rendu le GX8 plus « séduisant » qu’il n’est. J’aurais aimé une approche LX100 pour le GX8. Bref !!! Je pense malgré tout beaucoup à lui pour remplacer mon DMC-GM1. Cependant, il parait assez « énorme » mais surtout TRÈS CHER quand on le compare avec le feu DMC-GX7 qui n’a jamais dépassé 1 000 € objectif inclus. Wait and See ???

    • emeric

      Attention, on est pas du tout sur le même concept que le GM1 ici. Le gx8 est nettement plus gros et lourd, ce n’est pas vraiment le bloc note du quotidien que peut être le GM1. Ils ne se positionnent pas sur le même usage.

  • J’oubliais. Je pense qu’il a un « concurrent » avec le DMC-G7 que j’ai eu l’occasion de manipuler. Il n’est pas si mal et fait moins « plastique » que les photos sur le Net ont pu le montrer. Il coûte aussi ± 40 % de moins que le DMC-GX8. À prendre en compte selon l’utilisation…

  • Merci pour ce retour vraiment constructif. Bon au final il m’a un peu trop vendu du rêve cet appareil. Point négatif important, pas de grosse durée batterie. (pas de grip j’imagine?) et pas de prise casque pour un appareil qui filme, bien dommage. Mise à part ça, en photo il semble carrément valoir le coup !

    Une seule question m’intrigue encore, le GF2 et le GH3 ont à force d’utilisation chez moi eu les molettes de sélection (du pouce en haut) qui disjoncte de temps à autre, tu penses que les matériaux sont plus solides que ses prédécesseur ou toujours plastique ?

    • emeric

      À priori pas de grip annoncé pour le moment non !

      Pour les molettes je ne saurais prédire leur évolution au cours du temps :-)

      La qualité de finition et de fabrication m’a parue très bonne et on est davantage sur l’utilisation du métal que sur d’autres modèles. Après, une prise en main en magasin à sa sortie te sera sans doute utile pour te faire ta propre opinion sur ce point !

  • Bjr Emeric, Lorsque l’on utilise le GX8 en vidéo, en extérieur en plein soleil, peut-t-on viser avec le viseur plutôt qu’avec l’écran ? Je crois comprendre que le GX8 est plus orienté reportage photo que vidéo, mais puis-je envisager tout de même une utilisation vidéo occasionnelle qui demeure qualitative ? Merci et bravo pour ton blog. J’ai hâte de découvrir le test approfondi.

    • emeric

      Bonjour Dominique,
      Oui le viseur est parfaitement utilisable en vidéo en toute situation, c’est d’ailleurs l’un des avantages d’un viseur électronique. Le GX8 sera parfait pour une utilisation vidéo occasionnelle de qualité avec ses modes 4k UHD notamment !

      • Merci Emeric ; je profite de tes compétences : le 14-140, avec son ouverture tout de même limitée, peut-il à tes yeux experts faire un objo de base pour du reportage quotidien (intérieur-extérieur) en me dispensant d’emporter un flash ? (ce que je fais concrètement aujourd’hui en 24×36 avec des optiques ouvertes à 1,8, mais un ensemble… 2 fois plus lourd que le GX8 !). Je me dis que la stabilisation pourrait compenser. Bon plan ou utopie ? Merci

        • emeric

          Le 14-140 pourra faire l’affaire en pleine journée ou en bonnes conditions de luminosité. Dés que celle-ci baisse, tu seras très vite limité… Une possibilité serait de lui adjoindre une focale fixe à plus grande ouverture pour ce genre de condition (un 25mm 1.4, un 45 mm 1.7 chez Pana par exemple, ou le 75mm 1.8 chez olympus dans un autre budget).
          Autre possibilité plus qualitative mais budgétairement nettement plus onéreuse, le couple 12-35 + 35-100 f2.8 ! :-)

  • Pingback: a bit of everything… | Photohangout()

  • JeanMarcROCFORT

    Bonjour Emeric,
    Panasonic c’est enfin décidé à reprendre l’esthétique du mythique L1, le plus beau boîtier des années 2000 !!
    Je ne suis certainement pas le seul à avoir toujours penser que c’est à ça qu’aurait dû ressembler les GH mais de l’aveu même de Pana, ils n’avaient pas osé ;)
    Si j’en juge par certains tests, on retrouve à 3200 iso la qualité d’image qu’on a à 1600 iso sur le GH4, les 20 Mpx sont passés par là je suppose. La faiblesse des progrès en photo sur les GH était une frustration, espérons que ça progresse enfin avec le GH5 ;)
    Biz

    • emeric

      Bonjour Jean-Marc,
      Et bien ils ont fini par assouvir ton désir ! ;-) Ce GX8 est vraiment dédié à la photo pour le coup et c’est vraiment un très bel appareil.

  • seb

    bjr Emeric, merci pour ton test terrain. Une question que je me pose : peut-on bénéficier de la stabilisation en vidéo ? et si oui quel rendu fac a la stab de l’em5II ? Ce n’est pas très clair dans les descriptifs que je glanne un peu partout sur le web. merci a toi

    • emeric

      Alors en effet le sujet n’est pas complètement clair …

      Une chose est sûre : en vidéo 4K-UHD, la stabilisation du capteur n’est pas disponible. La seule stabilisation en UHD viendra donc potentiellement des optiques utilisées.

      En Full HD, j’avais compris lors de ma première prise en main que le système de double stab capteur-optique était dispo, mais il semblerait au final que le système de stab en vidéo soit différents de celui en photo !

      Je devrais avoir dans la semaine un exemplaire pour finaliser un test complet et j’essaierai d’éclaircir ce point.

      Quant à la comparaison avec l’E-M5 II, je pense que ce dernier aura l’avantage avec son système 5 axes sur le GX8 !

      • seb

        Merci de ta reponse. La communication de pana est quand meme assez obscure sur cette stab soit disant géniale mais sans preuve réelle. Que penser du coup de ce GX8 bridé en video… J’esperais tellement un appareil hybride à la fois beau et complet photo et vidéo.

  • Walid Hafid

    Slt les gens, moi j’ai un dilemme que je n’arrive pas résoudre…. je souhaiterai changer mon boitier Nion D5100, mais j’hésite entre deux types d’appareil, ce GX8 qui m’a l’air très séduisant et un Nikon D750… Je ne suis pas forcement spécialisé dans un domaine en particulier, mais je fais régulièrement des photos de mariage, portrait et paysage…
    Vous auriez une idée ou une direction à prendre ?
    Merci beaucoup !

  • Alex V.

    Bonjour ! J’hésite entre le GX8 et l’OM-D E-M 5 II ! Pour une utilisation photo/vidéo (60/40). Je pense que le GX8 offre un meilleur rendu en vidéo mais la fabuleuse stabilisation de l’Olympus me fait hésiter… Un avis ? Merci !

    • emeric

      Bonjour Alex, si l’utilisation vidéo est importante, et surtout si la qualité d’image en vidéo importe, alors clairement mon conseil s’orienterait vers le GX8. On peut toujours compenser la moindre stabilisation (physiquement lorsque l’on filme, ou éventuellement en post-prod selon les cas), mais la qualité d’image c’est plus compliqué ! Et sur ce dernier point l’Olympus m’avait clairement déçu lorsque je l’avais testé …

      • Alex V.

        Un grand merci pour la réponse… Je vais m’orienter vers le Pana !

  • Pingback: Panasonic Lumix GX80 - Présentation et prise en main | hybridcams.fr()