Panasonic Lumix GX7_04

Panasonic Lumix GX7 – le test

Annoncé au cœur de l’été dernier, le Panasonic Lumix GX7 est la nouvelle vision par Panasonic de l’hybride micro 4/3 compact destiné aux experts. S’il prend la suite du Panasonic GX1 dans la gamme GX, il n’a objectivement plus grand chose à voir avec son prédécesseur. J’avoue avoir été séduit sur le papier lors de l’annonce par les promesses de ce Panasonic Lumix GX7, et j’étais impatient de pouvoir le prendre en main. C’est ce que j’ai eu l’occasion de faire pendant quelques jours, histoire de voir si ces promesses étaient tenues lors d’une utilisation sur le terrain.

Préambule habituel, je vous présente ici un test basé sur ma prise en main de l’appareil pendant quelques jours. Il ne s’agit donc pas à proprement parler d’un test technique, ni malheureusement d’un test exhaustif de l’appareil. Je partage avec vous mon expérience d’utilisateur en vous présentant les aspects que j’ai testés et en vous livrant mon opinion. Si jamais un aspect qui vous intéresse n’est pas traité, n’hésitez pas à poser votre question en commentaire, et je tenterai d’y répondre si je le peux !

Autre préambule habituel, le Panasonic Lumix GX7 m’a été prêté par Panasonic France, sans bien entendu que je ne sois lié à la marque d’aucune façon et ce test est réalisé en totale indépendance.

Le kit prêté était un kit GX7 noir + 14-42 mm classique, mais j’ai aussi utilisé un certain nombre d’autres objectifs pendant ce test.

Meilleurs prix pour le Panasonic Lumix GX7

Présentation du Panasonic Lumix GX7

Panasonic Lumix GX7

Si le Panasonic Lumix GX7 prend numériquement la suite du Panasonic GX1 dans la ligne GX du constructeur japonais, c’est un revirement complet de positionnement qui s’opère dans cette gamme avec l’arrivée de ce nouvel hybride. Alors que le GX1 était davantage un appareil « milieu de gamme » le GX7 se place en tant qu’appareil haut de gamme à destination des utilisateurs experts.

Et pour assumer ce nouveau positionnement, il débarque avec de sérieux arguments ! Certes il n’apporte pas vraiment de caractéristique révolutionnaire, mais il fait la synthèse de la plupart des éléments que l’on est en droit d’attendre d’un appareil hybride expert aujourd’hui.

Les caractéristiques du Panasonic Lumix GX7

Le Panasonic Lumix GX7 embarque un nouveau capteur 16 Mpx et un nouveau processeur Venus Engine, promesses d’après la marque de performances accrues notamment en conditions de basse luminosité. Le système AF a lui aussi été revu avec notamment une vitesse de communication entre le capteur et l’optique qui atteint désormais les 240 i/s (avec les optiques adaptées). La vitesse d’obturation maximale passe de 1/4000s à 1/8000 s, ce qui devrait faciliter l’utilisation d’optiques à grande ouverture dans des conditions de forte luminosité.

Une des grandes nouveautés de le Lumix GX7, et qui est même une évolution majeure dans la stratégie de Panasonic, est la présence d’une stabilisation optique intégrée au boîtier. Jusqu’ici la stabilisation ne passait que par les optiques et une optique non stabilisée impliquait donc une absence totale de stabilisation. Avec le GX7, il sera donc possible de bénéficier d’un système de stabilisation avec n’importe quel objectif, en particulier tous les vieux objectifs manuels qu’il est si facile d’utiliser sur les systèmes hybrides micro 4/3.

Et pour faciliter encore l’utilisation de ces objectifs, notons que le GX7 possède une fonction de « focus peaking » (mise en surbrillance de la zone de netteté) comme sur les récents Panasonic GF6 et G6.

Toujours comme ces derniers, le Panasonic Lumix GX7 possède des fonctions comme la prise de photos panoramiques, un mode stop motion ou encore de nombreux filtres créatifs (25 filtres disponibles), ainsi qu’une connectivité Wifi et NFC.

Du coté design et ergonomie, là aussi on note de la nouveauté. Tout d’abord dans le style du Panasonic Lumix GX7 qui à son tour s’inspire d’un design rétro, en particulier dans la mouture argentée et dispose d’un boîtier en magnésium.

La principale évolution est ici à chercher du côté du système de visée, puisqu’en plus de l’écran arrière orientable et tactile (écran LCD de 3″, 1 440 M de points, tactile capacitif), le Panasonic Lumix GX7 intègre un nouveau viseur électronique de 2,760 M de points et orientable à 90°, placé dans le coin supérieur gauche de l’appareil.

Pour ce qui concerne la vidéo, le Panasonic Lumix GX7 offre la possibilité de filmer en mode AVCHD 1080p50, en mode MP4, et dispose également d’un mode Cinema 24p (AVCHD 1080p24). Il est possible de filmer en mode PASM et donc de définir précisément les valeurs d’ouverture, de vitesse ou de sensibilité en mode vidéo.

Pour découvrir plus en détail l’ensemble des caractéristiques techniques du Panasonic Lumix GX7, vous pouvez consulter la page dédiée du site de Panasonic.

Le Panasonic Lumix GX7 en photos

Panasonic Lumix GX7

La face avant ne présente rien de très original : un grip légèrement proéminent et caoutchouté assure une prise en main efficace du GX7, le bouton de déverrouillage de l’objectif fait son œuvre correctement.

Petit détail tout de même : la lampe d’assistance AF n’est pas forcément idéalement placée et selon la façon dont vous tenez l’appareil et la taille de vos mains, elle peut être obstruée.

Panasonic Lumix GX7

C’est à l’arrière bien entendu que l’on retrouve la majeure partie des éléments permettant l’utilisation du GX7 :

  • le viseur électronique de 2,760 M de points et orientable à 90° ;
  • l’écran LCD tactile orientable de 3″ et 1 440 M de points ;
  • sur le haut de la face arrière :
    • le bouton de bascule entre écran et viseur / Fn4 configurable ;
    • le bouton d’extraction du flash ;
    • le bouton de sélection du mode de mise au point AF/MF, avec en son centre le bouton AF/AE lock ;
    • une molette de réglage ;
  • sur la droite de l’écran :
    • le bouton Q Menu pour afficher le menu rapide sur l’écran / Fn1 configurable ;
    • le bouton de passage en mode lecture ;
    • le bouton DISP. pour modifier les informations affichées sur l’écran / dans le viseur ;
    • un trèfle de sélection avec un accès direct au réglage des ISO, de la balance des blancs, du retardateur / mode rafale, de la zone de mise au point, et en son centre l’accès au menu du GX7 ;
    • le bouton de suppression des images / Fn2 configurable ;
    • le bouton de mise en route du Wifi / Fn3 configurable.

Panasonic Lumix GX7

Sur la tranche supérieure du Panasonic Lumix GX7 on retrouve, de gauche à droite :

  • le viseur électronique orientable à 90° ;
  • une griffe porte-accessoire ;
  • une molette de réglage qui entoure le déclencheur ;
  • le bouton de déclenchement de la vidéo ;
  • la molette de sélection des modes et le bouton de mise sous tension.

Panasonic Lumix GX7

Connectivité Wifi / NFC

Le Panasonic GX7 propose comme il est de coutume aujourd’hui une connectivité Wifi. Il y ajoute en plus une connexion NFC qui permet d’appairer sans contact l’appareil et un smartphone équipé de la même technologie. Grâce à cette connectivité Wifi il est possible de :

  • commander à distance l’appareil via un smartphone ou une tablette pour réaliser les prises de vues ;
  • afficher ses photos sur un téléviseur doté d’une fonction DNLA ;
  • transférer ses photos à la prise de vue ou a posteriori vers un smartphone, une tablette, un ordinateur ou vers le Lumix Club, un service de stockage cloud développé par Panasonic.

Pour utiliser tout ça sur votre smartphone ou tablette, il vous faudra aussi installer l’application Lumix dédiée (disponible sur Android et iOS), puis paramétrer les deux appareils pour qu’ils puissent communiquer. Une fois passée cette phase parfois un peu compliquée, tout fonctionne très bien que ce soit la commande à distance, le transfert des photos dès la prise de vue qui se fait en quelques secondes, ou l’envoi a posteriori. Seul bémol, je n’ai réussi à transférer que des photos réalisées en mode JPEG … Si comme moi vous privilégiez le format RAW il faudra donc anticiper et penser à repasser en mode JPEG ou RAW+JPEG pour transférer sur le vif une photo vers votre smartphone, ce qui n’est pas toujours très évident !

Autonomie

L’autonomie du Panasonic Lumix GX7 est annoncée pour 320/350 images selon l’objectif utilisé.

Dans la pratique je n’ai pas eu le temps de le pousser véritablement dans ses retranchements, mais la batterie ne m’a pas semblé fondre trop rapidement lors de ma sortie vidéo de 3/4h avec le GX7.

Prise en main et ergonomie du Panasonic Lumix GX7

La prise en main du Panasonic Lumix GX7 est agréable. La poignée en caoutchouc est suffisamment large et antidérapante pour assurer une bonne prise en main sans dénaturer la taille de l’appareil.

La finition est bonne, et on sent le positionnement haut de gamme de l’appareil. Un regret cependant à ce niveau de finition et de tarif : le Panasonic Lumix GX7 n’est pas tropicalisé. Cet élément aurait apporté un confort d’utilisation encore supérieur au GX7.

Le système de double molette est pratique. Vous pouvez configurer chaque molette pour qu’elle donne accès à un réglage donné : par exemple j’ai pour ma part affecté la molette arrière au paramétrage de l’ouverture et la molette avant à celui de la vitesse.

La plupart des boutons sont aisément accessibles, même si leur taille n’est pas surdimensionnée. Vous disposez notamment de 4 boutons physiques Fn personnalisables à votre goût pour définir des accès rapides aux fonctions qui vous sont utiles. En plus de ces 4 boutons physiques, 5 raccourcis tactiles sont disponibles sur l’écran avec là encore la possibilité de définir précisément les réglages auxquels ils donneront accès.

Ecran et viseur

L’une des grandes nouveautés du Panasonic Lumix GX7, en comparaison de son prédécesseur dans la gamme, est l’ajout d’un viseur électronique intégré.

J’avoue avoir été ravi de cet ajout lors de l’annonce du GX7. J’aime la possibilité de s’isoler pour photographier ou filmer en collant l’œil dans le viseur. Sans oublier les aspects pratiques d’un viseur en conditions de forte luminosité qui peuvent rendre l’écran difficilement lisible, ou encore pour la stabilité que confère la position de l’appareil collé l’œil pour filmer à main levée.

Ce viseur arbore des caractéristiques attrayantes sur le papier avec une définition de 2,76 M de points et une visée 100%. Son originalité est d’être orientable à 90°.

En pratique, étant habitué aux viseurs électroniques, j’ai apprécié ce viseur qui délivre une image nette et précise. Cela dit, je n’ai pas trouvé non plus qu’il révolutionnait le genre par rapport à d’autres viseurs électroniques, qu’ils soient de chez Panasonic ou d’ailleurs. Rien à voir par exemple avec l’expérience de coller son œil dans le viseur de l’Olympus OM-D E-M1 qui là pour le coup vous bluffe !

Quant à l’orientation à 90°, j’avoue encore chercher son intérêt …

Un bon viseur donc, agréable à utiliser, qui sans être révolutionnaire a l’immense mérite à mon goût d’être présent et intégré dans un boîtier de cette taille sans le dénaturer.

Concernant l’écran pas grand-chose à en dire. Il est bien défini, tactile et orientable même si uniquement sur un axe vertical et pas sur charnière (mais admettons qu’il aurait pu être difficile à implanter sur charnière latérale avec ce design).

Le Panasonic Lumix GX7 côté photo

Gestion du bruit

Afin de juger de la qualité de la montée en ISO du Panasonic Lumix GX7, voici plusieurs photos réalisées de 125 à 25 600 ISO. Cliquez sur les vignettes pour voir les photos originales.

Panasonic Lumix GX7 125 ISO

125 ISO

Panasonic Lumix GX7 200 ISO

200 ISO

Panasonic Lumix GX7 400 ISO

400 ISO

Panasonic Lumix GX7 800 ISO

800 ISO

Panasonic Lumix GX7 1600 ISO

1600 ISO

Panasonic Lumix GX7 3200 ISO

3200 ISO

Panasonic Lumix GX7 6400 ISO

6400 ISO

Panasonic Lumix GX7 12800 ISO

12800 ISO

Panasonic Lumix GX7 25600 ISO

25600 ISO

Le bruit ne me semble pas posé de problème jusqu’à 1600 ISO. Un premier palier est franchi à 3200 ISO mais l’image reste encore bien détaillée et parfaitement utilisable. Le vrai cap est à mon sens atteint à 6400 ISO, et encore en fonction de l’utilisation de la photo et / ou de votre sensibilité au bruit, cette valeur reste utilisable ! Une belle performance donc pour le GX7 qui démontre les progrès faits par les capteurs micro 4/3 dans ce domaine.

Stabilisation intégrée

C’est l’une des grandes nouveautés de ce Panasonic Lumix GX7. Pour la première fois Panasonic a intégré une stabilisation directement dans le boîtier de son appareil, alors qu’historiquement la tâche était déléguée aux objectifs munis d’un système de stabilisation.

Bon malheureusement je n’ai pas eu le temps de faire de test spécifique pour évaluer la performance de ce système de stabilisation. Pour ceux que ça intéresse je me permets de vous renvoyer vers un test assez complet sur le sujet sur le blog du photographe Tyson Robichaud.

Cette stabilisation a un énorme défaut : elle n’est pas opérationnelle en mode vidéo ! J’avoue ne pas du tout comprendre le pourquoi de la chose … Si quelqu’un a la réponse je suis preneur. En tout cas c’est extrêmement frustrant de ne pas pouvoir bénéficier de cet avantage en vidéo.

Panorama, effets créatifs, Stop motion, mode de retouche intégré …

La Panasonic Lumix GX7 possède également l’ensemble des nouvelles fonctionnalités introduites sur les derniers modèles Panasonic comme le Panasonic Lumix G6 ou GF6.

Je ne vais pas rentrer en détail dans leur fonctionnement, car c’est totalement similaire à ce que j’ai décrit dans mes tests du G6 ou du GF6 et je vais donc avoir la paresse de vous renvoyer à ces tests pour en savoir plus.

Exemples de photos réalisées avec le Panasonic Lumix GX7

Voici quelques exemples de photos prises avec le Panasonic Lumix GX7. Ce sont des JPEG issus de RAW traités sous Lightroom. La photo originale est accessible en JPEG et en en RAW via les liens sous les photos.

Panasonic Lumix GX7 Panasonic Lumix GX7
 Taille réelleJPEG - RAW Taille réelleJPEG - RAW
Panasonic Lumix GX7 Panasonic Lumix GX7
 Taille réelleJPEG - RAW  Taille réelleJPEG - RAW
Panasonic Lumix GX7 Panasonic Lumix GX7
 Taille réelleJPEG - RAW  Taille réelleJPEG - RAW
Panasonic Lumix GX7 Panasonic Lumix GX7
 Taille réelleJPEG - RAW  Taille réelleJPEG

Le Panasonic Lumix GX7 côté vidéo

Le Panasonic Lumix GX7 offre un éventail assez complet du côté des fonctionnalités vidéo.

Il propose les modes suivants :

  • Format AVCHD :
    • 1080p50 à 28 Mbps (i.e. résolution Full HD de 1920 x 1080 à 50 images pleines par secondes et un débit de 28 Mbps)
    • 1080i50 à 17 Mbps
    • 1080p25 à 24 Mbps
    • 1080p24 à 24 Mbps
    • 720p50 à 17 Mbps
  • Format MP4 :
    • 1080p50 à 28 Mbps
    • 1080p25 à 20 Mbps
    • 720p25 à 10 Mbps
    • 480p25 à 4 Mbps

Il est possible de filmer dans tous les modes PASM et donc de régler l’ouverture, la vitesse et la sensibilité en mode vidéo. Pour la mise au point vous avez le choix entre une mise au point continue, simple ou manuelle bien sûr.

La prise de photos est également possible durant l’enregistrement vidéo selon deux modes :

  • priorité film : la photo est prise sans altérer le déroulement de l’enregistrement mais elle n’est enregistré qu’en JPEG 2 Mpx et au format 16/9.
  • priorité photo : la photo est enregistrée selon vos paramètres habituels mais l’enregistrement est stoppé pendant un court instant.

Comme en photo, les réglages de styles d’images (Standard, Naturel, Eclatant, Monochrome, etc…) sont disponibles et personnalisables.

Enfin le Panasonic Lumix GX7 dispose, comme depuis plusieurs générations d’appareils Panasonic, de la fonction de Convertisseur Télé Extra (le mode « Crop ») qui permet de n’utiliser qu’une partie centrale du capteur sur une zone de 1920×1080 px, introduisant ainsi un facteur de zoom supplémentaire.

Le Panasonic Lumix GX7 en vidéo sur le terrain

Pour cette vidéo, j’ai utilisé les objectifs Panasonic 14-42mm PowerZoom f/3.5-5.6 vendu en kit avec le GX7, l’Olympus 75mm f1.8 et l’Olympus 9-18mm f/4.0-5.6. J’ai utilisé un Gorillapod sur certains plans, mais la plupart est filmée à main levée et stabilisée en post.

Tout est filmé en mode AVCHD 1080p24.

A l’utilisation, j’ai été séduit par le Panasonic GX7. La prise en main est agréable, les principaux réglages nécessaires en vidéo sont facilement accessibles grâce aux multiples boutons et molettes paramétrables, et l’image peut être réglée de façon assez précise par l’intermédiaire des styles d’image et d’une nouvelle options de courbes de niveaux permettant de régler indépendamment le niveau des hautes lumières et des ombres.

Ce format d’appareil permet en plus d’être peu encombrant et donc facile à transporter, d’être discret et de ne pas attirer l’attention, ce qui m’est assez utile dans le style de vidéo de rue que je réalise (et qui peut l’être également dans tout endroit où un matériel volumineux vous fait tout de suite passer pour un pro et vous empêche de filmer tranquillement).

Quant à la qualité d’image, elle est excellente. En mode AVCHD 1080p24, qui est celui que j’ai utilisé principalement, j’ai trouvé l’image bien définie, avec une gestion de la sensibilité bonne jusqu’à 1600 ISO. Tous les premiers plans de nuit ou au petit jour dans la vidéo ont d’ailleurs été filmés à 1600 ISO (avec un peu de Denoiser en post prod certes, mais assez léger).

L’écran orientable est un plus comme toujours en mode vidéo et le viseur intégré est une aide très précieuse pour filmer un plan à main levée qui se présente rapidement à vous.

Comme la question revient régulièrement quand on aborde le sujet de la vidéo sur les derniers Panasonic, même s’il offre des fonctions absentes du GH3, comme en particulier le focus peaking ou les courbe de niveau, pour moi le GH3 reste un cran au-dessus en termes de finition (tropicalisation par exemple), d’ergonomie générale et de qualité des modes vidéos (débits,variété des formats,etc…).

Et encore une fois quelle dommage que la stabilisation ne soit pas active en mode vidéo ! Je m’en passe évidemment puisque j’utilise depuis plusieurs mois le GH3 et avant lui les GH1 et GH2 sans stabilisation interne. Mais ça aurait été un gros plus pour le Panasonic Lumix GX7 que de pouvoir utiliser des objectifs comme le 20mm, les 45 et 75 mm Olympus, ou encore de vieux objectifs manuels, à main levée avec une bonne stab !

Prix du Panasonic Lumix GX7

Le Panasonic Lumix GX7 est disponoble en version noir et argent au prix de vente indicatif de :

  • 999 € pour le boîtier nu ;
  • 1 099 € avec l’optique 14-42mm ;
  • 1 199 € avec l’optique 20mm.
Meilleurs prix pour le Panasonic Lumix GX7

Mon avis sur le Panasonic Lumix GX7

J’avais été séduit sur le papier par le Panasonic Lumix GX7 lors de son annonce, et le moins que l’on puisse dire est que je n’ai pas été déçu lors de ce test.

Design, prise en main, ergonomie, fonctionnalités et surtout qualité d’image tant en photo qu’en vidéo, le Panasonic Lumix GX7 est une réussite !

Certains éléments viennent certes modérer cet enthousiasme. Le viseur électronique intégré est bon mais pas au niveau des meilleurs comme celui de l’Olympus OM-D E-M1. Le boîtier n’est pas tropicalisé, ce qui à ce niveau de prix et ce positionnement serait pour le moins appréciable. Et enfin encore et toujours cette absence de stabilisation en mode vidéo …

Mais pour le reste, le Panasonic Lumix GX7 réunit quasiment tout ce qui se fait de mieux en ce moment dans le monde des hybrides en format micro 4/3, ce qui en fait un choix de premier ordre pour les utilisateurs experts à la recherche d’un appareil hybride très performant et compact.